Trompe l’œil

On a longtemps cru que l’église Notre-Dame était un édifice gothique. En effet, sa nef élancée et son Jacquemart installé au sommet de la tour sud lui donnent des accents médiévaux. Si une ancienne église se trouvait bien à cet emplacement, elle a été en réalité détruite par les Allemands lorsqu’ils quittèrent la ville début septembre 1944. Pour se venger du chanoine Kir, qui avait libéré des prisonniers français du camp de Longvic en juin 1940 et qui était une figure de la Résistance locale, les nazis ont décidé de brûler toutes les églises dijonnaises avant de se replier. Devenu député-maire dans l’immédiat après-guerre, Félix Kir s’est entouré des meilleurs historiens médiévistes, architectes et compagnons de France pour bâtir l’église de ses rêves, une vraie (fausse) cathédrale gothique. Si cette équipe a su reproduire presque à l’identique le style gothique du Moyen âge, elle s’est permise une petite innovation en construisant une façade occidentale plane, qui fait l’originalité de Notre-Dame.

Élodie Giraudier