Musicalécriture

Soleils levant, lunes de mes nuits

ou l’histoire de deux destins liés par un autre

(J’y suis allé Amélie Poulain)

Céline                                       Christophe

Un rêve                                 Un carton

Deuxième rond point               Première cave

                    Appel de détresse                          Messages de tendresse

Colimaçons                                       Carrefour du sourire

S’excuser d’être                    Réassurance

La bienveillance                      Le réconfort

Confiture myrtille                      Balade chocolat

Empathie                                              Ressentis réciproques

Ecoute                                   Complicité

Des mots justes à trouver                     Une bulle de silence

Courage                                                 Force et puissance

Gravir les marches                                 Main dans la main

Co-construire                                       Reconstruire

Résonances                                       Confiance

Soutenir                                  Rire, sourire

Echanges                                      Plaisirs

Rêver sa vie                                            Vivre ses rêves

                           Inventaire                                                  Petits et grands bonheurs

Belle liseuse                                     Prévert

S’attacher                                S’apprivoiser

Découvrir                             Redécouvrir

Raccrocher                        S’évader

Partager                                 Se regarder

Se dépasser                             S’enlacer

Respect                               Bien-être

Savourer                                     Profiter

Accompagner                           S’apaiser

Le sens                                   Du sens

Histoires de vies      Histoire d’Amour

Histoires de cœurs

Merci la vie

Virginie V.

************************************

A la page, elle s’en fout. Et pas cher : au mois d’août, elle met les bouts. Et puis des mots de collection : ma doudou, mes chers parents, je vole. Comprenez bien je vole, sans fumée, sans alcool, je vole les lacs du Connemara.

J’y crois encore…

Dans son vieux par-dessus râpé, quelqu’un m’a demandé juste hier après-midi, si je me souvenais de toi. Il portait des culottes, des bottes de moto, un blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos. Il s’en allait l’hiver, l’été, en apesanteur. J’ai 20 ans.

J’y crois encore…

La mignonnette promène son squelette, les pieds dans ses chaussures idiotes. La première fois, c’était juste en claquant des doigts, place des grands Hommes. Mes souliers verts et moi et moi et moi, on s’était dit rendez-vous dans 10 ans, dans les petits matins pluvieux. Mon vieux, t’es pas tout seul.

J’y crois encore.

Un mot pour tous, même jour, même heure, même pomme, mes chers parents je pars. Tous pour un mot, je vous aime mais je pars. Si j’étais elle, je volerais un baiser. Vous n’aurez plus d’enfant ce soir.

Plus jamais ça.

Envole-moi si la vie est terrible !!! Il faut oublier. Tout peut s’oublier. Les journées peuvent être si belles… Non Jeff !! On apprend après la classe ou après ses 30 ans.

J’y crois encore…

 Virginie V.