Dis-moi dix mots qui slament

Cette année,2017, les 10 mots proposés pour l’opération « Dis-moi dix mots » sont :

avatar, canular, émoticône, favori, fureteur, héberger, nomade, nuage, pirate, télésnober. Retrouvez les définitions et des ressources en ligne: http://www.dismoidixmots.culture.fr/presentation

*************

J’aime les aliens

Cette année les aliens reviennent

Encore plus effrayants, encore plus effarants

Des aliens comme j’aime

Est-ce un canular, un bobard proféré par des tocards ?

Non, au cinéma leurs aventures continuent

Alien VI ou deuxième opus de Prométheus

Qu’importe, j’aime

Les âmes sensibles détestent

Quand la doctoresse en détresse

Déchiffre des palimpsestes

Pour traquer des extra-terrestres

Teigneux et hostiles, comme j’aime

Car le bon alien est un faussaire

Qui s’insinue dans tes viscères

Quand tu pénètres son repère

Visqueux, gluant, comme j’aime

Que tu rigoles ou que tu aies peur

Avec Avatar, Alien ou Blade Runner

C’est peut-être du grand Guignol

Mais aussi le cinéma que j’aime

Georges Waszkiel

*******************************************************************************************************

Cette année,2016, les 10 mots proposés pour l’opération « Dis-moi dix mots » sont :

Champagné, chafouin, dracher, dépanneur, lumerotte, Fada, Ristrette, Poudrerie, Vigousse, Tap-tap. Retrouvez les définitions et des ressources en ligne ici:http://www.dismoidixmots.culture.fr/?cat=1

********************************************************

Le soir de la grande poudrerie

Il avait draché toute la sainte semaine, et ce jour-là, la neige avait tombé sans interruption sur le canton. Le tap-tap du fada, presque enseveli, laissait deviner la partie supérieure de ses scènes tropicales. C’est la caisse de mon voisin, un gars du pays qui fait son show dans son camion ramené des îles. Moi qui ai traîné mes guêtres en Afrique, il me faisait penser à un champagnié congolais. Ah, Il était moins vigousse le champagnié quand la poudrerie absorbait gens et paysage ! Même un char 4 x4 de 300 chevaux quelquefois, ça suffit pas à sortir des bancs de neige. Les jours de poudrerie, chacun en rabattait : ça vous rendait humble.

Mais ce soir-là, c’était la grande poudrerie, celle qui tient en respect les plus forts, ceux qui sont nés là et n’ont jamais connu que ce pays avec son blizzard, la nuit qui dure des mois et l’été un instant d’éblouissement.

Ce soir-là, la poudrerie silencieuse et chafouine avait perdu cinq hommes qui furent sauvés ristrette par la lumerotte de notre cher dépanneur. Leur char tombé en panne et la nuit qui tombait, et par-dessus tout la poudrerie qui effaçait tout repère. L’un d’eux a aperçu la lumerotte du dépanneur et ils ont marché dans sa direction, c’est ce qui les a sauvés.

C’est ça l’histoire du nom que tu vois au-dessus de la boutique : « La grande poudrerie » !

Catherine

 

*****************************

Poudrerie

 

Le vent qui s’était l’vé

Soulevait sur le sol

La blanche poudrerie

Devant l’motel du lac

Qui faisait dépanneur

Jusque tard dans la nuit.

Le froid était très vif

Le ciel était très clair

Le vent poussait d’vant lui

La blanche poudrerie.

Le vent poussait d’vant lui

La blanche poudrerie.

Fallait être vigousse

Ce soir–là pour rouler

Au guidon d’un tap-tap

Vieux de pas mal d’années

Conçu pour Haïti,

Pas pour le Canada.

Fallait être vigousse,

Fallait être fada.

Fallait être fada

Pour rouler avec ça.

Bien au chaud à l’abri

De cette poudrerie

Observant la lum’rotte

De l’engin tropical

Des clients désœuvrés

Commentaient à l’envi

Le voyageur parti

Malgré la poudrerie

« Il doit être ristrette ! »

Disait le VRP

Qui vendait des coucous

Avec un air chafouin.

« C’est un fada, c’est tout ! »

Conclut un champagné

Au chaud entre deux blondes

Lourdement maquillées.

Au chaud entre deux blondes

Lourdement maquillées.

La poudrerie masqua

Bientôt la lumerotte

Le tap-tap, le fada,

Le sujet de causerie.

Tout avait disparu

Dans cette poudrerie

Emporté par le vent

Absorbé par la nuit.

Le vent soufflait dehors

La blanche poudrerie.

Le vent poussait d’vant lui

La blanche poudrerie.

Le barman dans les verres

Reversait du wisky.

Talmi

************************************************************************************************************

En 2015, les 10 mots proposés pour l’opération « Dis-moi dix mots » étaient :

Kermesse, kitsch, sérenpidité, wiki, zénitude, amalgame, bravo, cibler, gris-gris, inuit.

****************************************************************

Les dix y sont

Gris wiki gris. Wiki le gris-gris s’évertue à cibler sa sérendipité sans amalgame. C’est inouï s’écrie l’inuit qui s’ennuie dans sa nuit tout en zénitude. Zen zen zen chante l’artiste sous les bravos qui applaudissent. Votez la kermesse kitch et vous gagnerez le gros lot.

Les dix y sont et slament

Le bonheur n’a pas de prix s’écrie Wiki gris-gris à son ami l’inuit inutile qui slam et cible sarime dans l’amalgame de sérendipité acerbe et sans verve de ses amis amoureux s’enfoncent dans la zénitude des jours et des nuits s’ennuient sans détour ni retour à la vie zen zen zen Zazie zen sur la rue de la paix et plante sa folie dans le radeau de la fortune à Malo-Bray- Dunes les bravos emplissent la kermesse qui pue le kitch et s’en délecte à fond les ballons s’envolent jusqu’au ciel comme une âme à jamais éternelle.

Wiki le kiwi

Wiki le kiwi qui rit part en Italie.

Wiki Wiki lui crie son ami l’inuit !!!! Tu as oublié Grisou ton gris-gris !!

Zen zen zénitude répond Wiki à son ami : la kermesse de lundi était trop kitch et j’ai fait l’amalgame avec celle de mardi. Ma sérendipité m’a amené à cibler celle de mercredi et finalement j’irai jeudi mais pas vendredi. Dimanche et samedi je reste au lit. Alors ? Bravo qui ? Bravo Wiki !!!!

Wiki le kiwi qui slam

Wiki le kiwi qui slam et rit rêve sa vie en Italie.

Wiki Wiki lui crie son ami l’inuit hirsute !!!! T’est complètement ravagé !!! Tu as oublié ta chance !! Ou l’aurais-tu cachée ??!!

Zen zen zénitude ici et maintenant répond le kiwi à son ami : la kermesse de la fête des fleurs de lundi était plus kitch que la robe d’Ophélie. J’avais les idées en bordel et j’ai fait l’amalgame avec sa tenue de mardi. J’ai déguisé ma sérendipité en naïveté et j’ai tout ciblé sur la mocheté décalée de celle de mercredi. Finalement, elle a trouvé pire pour jeudi et vendredi. Alors, ma chance, je lui ai donnée avec le gris-gris des reines du shopping. Dimanche et samedi, Ophélie m’a épargnée mais je sais que lundi, ce sera reparti. Alors ? Je recommencerai. Du coup, à qui qu’on dit bravo pas vu pas pris ??!! Ben à Wiki le Kiwi !!!

Virginie V.

*********************************************************************************

Les rois mages.

Bravo, Melchior, tu as trouvé la sérenpidité de transformer ce vieux tabouret de bar en objet kitsch avec la peinture bleu lavande et les pieds jaune canari. Mon correspondant inuit viendra avec ma famille chercher des gris-gris à la kermesse. Cette fête ne devait pas être un amalgame de styles mais cibler les années art déco. Balthazar devrait contribuer à la construction d’un site wiki média plein de zénitude pour cette fête de la Saint Gaspard.

Marie R.

SLAM de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Bravo, bravo, bravo, Melchior,

Tu transformes le vieux tabouret, hé, hé, hé,

En kitsch qui ira dans la kitchen,

De Gaspard qui fait l’amalgame,

Du bric à brac avec la boite à gris gris,

De cette kermesse, de cette kermesse,

De l’école des Inuits,

Esquimaux, chocolats glacés,

Avec sérenpidité, Balthazar, Thazar, Thazar,

Cible les mots pour tracer, tracer,

Le wiki média élaboré, boré,

Par Melchior en toute zénitude,

Zénitude, encens, Zénitude, myrrhe, zénitude, or,

Zénitude, cool, zénitude, cool, cool,

Cibler, dribbler, Gagner,

Le slam, le slam, le slam de l’or, de l’encens et de la myrrhe !

Gaspard, Melchior, Balthazar, slam ! slam ! slam!

.

Marie R.

********************************************

SÉRENDIPITÉ

A chacun sa foi

A chacun ses choix

Mais la même loi.

Wiki, wiki.

Kitsch ou bien tradi

C’est toi qui choisis.

Pas besoin de gris-gris

Ni de grands bravos

Encore moins d’zozos

Pour la liberté

La fraternité.

Wiki, wiki.

A chacun ses cibles,

Sous d’aut’ latitudes

Chez les inuits

Dans la longue nuit

Pour la zénitude ?

Pas besoin de kermesses

De lire la bible

De dire la messe

Wiki, wiki

Se mélanger tous

Pas avoir la frousse

De faire l’amalgame

Et ouvrir nos âmes.

Wiki, wiki !

.

Danielle M.

********************************************************************

Dis-moi 10 mots

Amalgame
Dentiste, pâte à tarte de mon grand-père
Bravo
Concert de musique
Gris-gris
Afrique
Kitsch
Antoine de Caunes
Kermesse
Ecole
Sérendipité
Mots inventés par mon fils Zach
Wiki
Waikiki t-shirt, Hawaï
Inuit
Froid
Zénitude
Peindre avec les doigts, coucher de soleil sur l’océan
Cibler
Tir à l’arc

 

Je le serre entre mes doigts et fais tourner le pot d’encre, comme un gris-gris qui me permettrait d’invoquer ma muse. Je suis un portail collaboratif à moi toute seule lorsque mes différents personnages intérieurs se réunissent lors d’un wiki-danse tribal et mettent le feu à mes neurones créateurs. La chaleur se diffuse alors dans mes bras et jusqu’au bout de mes doigts, ce qui n’est pas pour leur déplaire car ils ne supportent pas aussi bien le froid que le peuple Inuit, et il faut dire qu’il fait vraiment froid dans cet atelier.
Allez, je me lance, assez tergiversé. Je trempe les doigts dans l’encre et l’étale sur le papier, sans but, sans réfléchir et je me retrouve dans un état de zénitude profond. Quel plaisir de m’autoriser à créer le plus kitsch des dessins et à redevenir un enfant dont la production pourrait même se voir affichée à la kermesse de l’école aux yeux de tous.
Je me sens libre. Peindre avec les doigts est aussi plaisant que de faire un amalgame avec les ingrédients d’une pâte à tarte. Eviter de cibler une intention ou d’intellectualiser le propos, ce serait perdre de vue l’essentiel. Je regarde mes doigts et lors d’une fracture spatio-temporelle, je revois les longues mains de mon grand-père pétrissant la pâte de la tarte Bourdaloue, alors que j’avais 5 ou 6 ans.
Je souris et reviens à moi, termine mon geste et prends un peu de recul. A ce moment, je découvre mon œuvre qui… ne ressemble à rien. Je suis déçue mais ma prof, ravie, me lance un grand bravo ! et m’encourage à m’auto-congratuler. C’est un excellent début d’après elle. Oui, elle a certainement raison, mais je vais quand même éviter de m’en vanter auprès de mes amis car je n’ai pas vraiment fait preuve de sérendipité sur ce coup-là.

 

 

Wiki-danse. Je ferme les yeux et me balance, et j’m’en balance de ce qu’ils en pensent.
Wiki-danse. Ma tête en feu, j’implore, je crie. Viens, viens ma Muse danser sur le papier. Viens, viens m’inspirer.
Wiki-danse. Réchauffe-moi. Inuit en transe, je balance mes doigts trempés d’encre sur le papier mâché, froissé, déchiré.
Viens ma Muse. Etale, rature, amalgame qui fait mal. Ah, mal, ga-re à toi ; de toi à moi, je ne veux pas de toi.
Allez viens ma Muse, et point n’abuse. Apporte la zénitude. Zen, tu devrais rester zen car la Muse s’amuse et serre en dix, non en vingt, non arrête de jouer.
Viens plutôt ma Muse et serre-moi, dis serre-moi, par pitié, serre-moi un refrain de sérendipité, inattendu et heureux. Heureux qui, comme moi, se balance et s’en balance comme un bateau ivre. L’encre coule à flots et ivre, je m’enivre de couleurs. Et sans cibler l’intention, je n’ai pas l’intention de vomir du noir ou du blanc.
Non, ma Muse, viens me dé-kitscher, viens me délivrer, viens m’emporter loin de la mer noire, loin de l’écume blanche. Je dérive, je balance, je bascule.
Wiki-danse au son de la kermesse. Je transe et entends les bravos des badauds qui soulèvent leur chapeau. Paille, chapeau de paille, tête en feu.
Wiki-danse. Je bois l’eau de feu. Brûle l’encre, brûle mon âme, brûle le gris-gris. Mes mains tremblent.
Wiki-danse. Je balance et m’enfonce dans le silence. Adieu ma Muse.

 

Alexandra

********************************************************************************************

 

 

Amalgame

Ne faites pas trop vite l’AMALGAME :

WIKI, ce n’est pas Kiwi, ce n’est pas qui oui, ce n’est pas un mot inuit, mais c’est un mot qui vient d’Hawaï,

et quand vous dites BRAVO, vous ne ne dites pas que l’autre est brave, peut être seulement que vous existez au moment où vous l’applaudissez.

Et lorsque vous prononcez bravitude, cela ne signifie pas que vous êtes dans une parfaite ZENITUDE.

Ne faites jamais l’amalgame : l’autre est toujours autre, mais un homme est un homme… Tout homme est un homme, mais il est toujours autre…

Aucun être humain n’est illégal, disent certains. Les Inuits, qu’on les appelle INUIT ou Inuk ou Eskimo, sont-ils moins humains, plus humains qu’un Romanichel, un Tzigane ou une Rrom ???

Est-ce qu’au fond leur nom change quelque chose ? P’têt’ ben qu’oui, p’têt’ ben qu’non !!!

Ne faites pas trop vite l’amalgame, si la nuit tous les chats sont gris, le GRIS-GRIS, lui, est peut-être noir, peut-être pas… Vous le prenez pour une signature posée là, sur le papier, dans un carré blanc, eh bien non, ce peut être aussi un petit sachet contenant les versets du Coran.

Ne faites pas trop vite l’amalgame : méfiez-vous de ceux qui clament que « laïque » s’oppose à « religieux », que la « vraie laïcité » s’est heureusement débarrasée de toute histoire religieuse… Pas si sûr : les gens et les mots, les mots comme les gens, se mêlent et se démêlent, traversent des frontières dont ils n’ont que faire, se marient et se démarient mais ne refont pas leur histoire et leur vie.

Un mot, c’est l’histoire d’un voyage. Prenez KERMESSE par exemple. La petite ainsi nommée vient de Flandre : la kerkmisse, messe d’église. Elle a grandi en Hollande, s’est épanouie en Belgique et dans le nord de la France , où elle est « fête patronale, fête villageoise ou foire annuelle célébrée en plein air avec de grandes réjouissances » 1

Ainsi, de proche en proche, ou de loin en loin (!) elle est devenue « fête populaire en plein air, fête de bienfaisance »… Partout en France.

On y trouve toutes sortes de stands, avec tout un fatras d’objets bien KITSCH que vous pourrez gagner, acheter ou voler… à moins que vous ne les ayez vous-mêmes donnés…

Tenez, au fait la kermese de l’école, c’est samedi prochain. On y va ensemble ?

Ne faites pas trop vite l’amalgame, mais après tout, pourquoi pas ? Kermesse ou pas kermesse, qui veut vendre, vise une CIBLE. Et la cible, c’est vous, c’est moi, c’est le « public visé », un public plus ou moins « ciblé». C’est là qu’il faut notre esprit réveiller : méfions-nous de tous ces publimarketeurs et autres quêteurs d’acheteurs ! De leurs produits et flèches empoisonnées, ils veulent nous occire… Qu’ils prennent garde ! Si nous sommes empoisonnés, eux-mêmes y perdront… et la bourse …et la vie.

Ne faites pas trop vite l’amalgame, le conte persan Les 3 Princes de Sérendip, n’a rien à voir avec Les Lettres Persanes de Montesquieu.

Encore que les fameux princes, récompensés pour leur sagacité, ont peut-être une parenté avec Ubsek et Rica, qui venant d’Ispahan, découvrent l’Occident et nous apprennent que rien n’est évident : ni nos usages, ni nos lois, ni nos croyances, ni nos modes d’organisation.

Il s’avère que Les Trois Princes, qu’ils soient persans ou qu’ils ne le soient pas, sont tous des pros de la SÉRENDIPITÉ : ils ont développé une « aptitude à faire par hasard, lors d’une recherche, une découverte inattendue et à en saisir l’utilité »2.

Autrement dit, peut-être ne trouvent-ils pas ce qu’ils cherchaient, mais ils ont l’air de trouver ce qu’ils ne cherchaient pas.

Ainsi les mots peuvent parfois nous tromper, ils peuvent dépasser notre pensée ou nous conduire à l’amalgame…

N’oublions pas, les mots ne sont que des mots.

A près tout, le Mot, à la Bourse des Choses, vaut certainement moins que la Chose…

mais les mots, les petits mots, les grands mots, les gros mots, et le mot de trop…,

les mots repiqués ou les mots inventés, les mots doux et les mots insensés…

Tous, ils sont « trop forts », les mots !

Françoise

1In Le livret des dix mots, semainelanguefrançaise.culture.fr

2In Le livret des dix mots, semainelanguefrançaise.culture.fr