Des mots en bouches

Chamboulement

Émotion, dérision
Où est la cohésion ?

Pu-ni-tion

Apostrophe boudeuse
Avalanche qui s’épanche
Ca-tas-trophe
Tu déclenches,
la poudreuse

Pu-ni-tion

Arrête ou je me venge,
Tu deviens bien étrange .
Collision pour de bon

Pu-ni-tion

Ton effroi entre en moi
Démission juste après
Microsillon à l’arrêt

Pu-ni-tion

Rébellion
Troublion
Reviens dans l’autre strophe
Reviens-nous, sain et sauf
Sauf conduit
Pas pour lui

Pu-ni-tion

Tourne en rond
Fais un bond
Saute, allez, saute

Pu-ni-tion

Ta prothèse ?
Quelle foutaise !
Ouvre la parenthèse,
Tout juste si tu baises
les pieds dans la fournaise
Pas balaise
Mal à l’aise.
Chiffre treize,
Oublie !

Pu-ni-tion

Dérision, émotion
Où est la cohésion ?

Annick

*****

SLAMITRAILLE

Dans la tranchée
tu n’as pas flanché,
parti sous la mitraille
pour gagner la médaille.

Pensez les gueules des poilus massés !

Oublie la terreur,
c’est pour ton honneur.
Crois le bien, t’es un as,
tu ne crains pas la casse.

Au sifflet tu vas y passer !

Ils t’ont bien branché,
mais tu es fauché
juste au déboulé
dans les barbelés.

C’est fait ta gueule est cassée !

Terrible image,
un vrai carnage,
la blessure
est si dure,
la mort au bout
dans la gadoue.

Effacée, ta vie est passée !

Pour une croix d’argent
et ton nom sur un monument…

C’est du passé, passants, passez !

Pierre B.

*****

L’orpailleur n’a jamais été un voleur !!
Sa richesse intérieure fait fuir toute la sécheresse de vos cœurs !!

Vivre sans partir.
Écrire pour s’enfuir.

Il aimait tant à découvrir le meilleur !!
Mais il ne voyage plus à bicyclette l’orpailleur…

Vivre sans partir.
Écrire pour s’enfuir.

Alors, il lit.
Alors… Il écrit.

Vivre sans partir.
Écrire pour s’enfuir.

Il écrit pour s’évader.
Il écrit… Pour oublier.

Vivre sans partir.
Écrire pour s’enfuir.

Pour oublier qu’il a oublié de vivre.

Vivre sans partir.
Écrire pour s’enfuir.

Pour oublier qu’il est resté pour ne pas partir…

Ailleurs…

Virginie V.